Date de naissance : le vingt janvier, 1981

Résidence actuelle : Deftinge

Hauteur : 182cm

Poids : 75kg

Coureur professionnel depuis 2004

Equipe actuelle : Landbouwkrediet-Euphony

Koen est marié avec Katrien Ramaut.

Hobby : son job!

 

 

Comme détente, Koen et Katrien aiment bien aller au cinéma et au sauna.
Hors de la saison sportive, on les voit régulièrement dans un restaurant pour un bon repas. Une salade avec fromage de chèvre est un plat favori. Additionellement, Katrien et Koen aiment toujours la cuisine italienne.

En 1995, Koen fait son début comme Aspirant de troisième année.
Il roule successivement pour "Onder Ons Parike","Eddy Merckx ploeg", BBS, Beveren 2000, RDM BIANCHI et finalement Deschacht-Granville.

Koen obtient sa première victoire en 1998, à Vollezele, comme Junior de première année. Cette victoire vraiment démarre sa carrière. Chez les juniors de seconde année, Koen obtient pas moins de cinq victoires. En 2000, l'année du début important chez les Espoirs, Koen commence bien. Le Championnat de la Flandre Orientale se déroule à Deftinge, la résidence de Koen, et il y réalise une performance excellente : cinquième place, ce qui est admirable pour un Espoir de première année. Quelques mois plus tard, Koen obtient sa première victoire! Ne pas à oublier est aussi la neuvième place au Championnat belge à Hal. La course de Koen est exceptionelle. En 2001, Koen remporte une victoire de nouveau, à part de non moins de quatorze places dans le top-10. Alors vient 2002 : quelle année magnifique! Huit fois Koen est le premier à franchir la ligne d'arrivée et dix-huit fois il est au top-10. Impressionant! Très impressionant! En 2003, Koen remporte sept victoires, dont deux qui dépassent toutes les autres : au Sykkelfestival en Norvège, une course bien garnie, Koen obtient son premier succès international. Comme la cerise sur le gâteau il y a Beveren-Roeselare. Le sept septembre, Koen y remporte le titre de Champion belge! Dans un sprint avec un groupe de vingt-huit, Koen est simplement le plus vite, et la récompense est énorme : le maillot tricolore. Quelle performance!

En 2004, Koen débute comme coureur Elite avec contrat chez Vlaanderen-T-Interim. Déjà au début de la saison, Koen essaye d'obtenir une première victoire. Au Prix de Lilliers, Koen et un coureur français ont cinquante secondes sur le peloton à trente kilomètres de l'arrivée. Dans les dernières kilomètres, Koen se défait de son compagnon d'échappée, mais à huit cent mètres de l'arrivée il est rattrapé par un peloton explosé. Dommage, mais Koen a bien montré de ce qu'il est capable.
Au Tour du Waasland, Koen finit cinquième, à la course Cras-Avernas il remporte place cinq aussi, et au Grand Prix Grammont il obtient la troisième place. Un joli début chez les coureurs Elite.
En 2005, sa deuxième année comme coureur professionel, Koen roule pour la même équipe, dont le nom change toutefois en Chocolade Jacques-T-Interim. Il commence bien : au Circuit Het Volk, Koen remporte place vingt-six, à Nokere Koerse il est onzième.
Koen se donne à fond pour son chef d'équipe Niko Eeckhout. Au Grand Prix Rudy Dhaenens, pourtant, Koen peut rouler sa propre course. Dans un sprint avec quatre coureurs il bat entre autres le grand talent néerlandais Thomas Dekker. La première victoire professionelle est là! Félicitations, Koen! Plus tard dans le saison, Koen obtient encore des places d'honneur à la Leeuwse Pijl, une étape au Tour de Saxe et au Championnat de Flandre-Orientale à Mere. Nous pouvons dire que la saison de 2005 a bien réussi.

En 2006, Koen a de nouveau un contrat chez la même équipe, mais il y a de nouveau un changement dans le nom de l'équipe : maintenant, elle s'appelle Chocolade Jacques-Topsport Vlaanderen. Pendant la première course classique en Flandre, le Ciruit Het Volk, Koen se fait remarquer toute la journée et il obtient un résultat magnifique : quatrième place!
Au Tour du Waasland il rate la victoire et devient deuxième. Dans plusieurs courses à étapes il fait parti du groupe d'échappe, mais malheureusement ils sont toujours rattrapés par le peloton. A Boekhoute, Koen franche la ligne d'arrivée comme premier : une victoire bien méritée. Nous pouvons dire que 2006 est une saison très bien réussie.

Koen signe pour une année additionelle chez son équipe, donc en 2007 il défend toujours les couleurs de Chocolade Jacques-Topsport Vlaanderen. Le printemps est dérangé par adversités. D'abord, il y a une chute sur le genou au Circuit Het Volk, ce qui force Koen à abandonner. Quelque temps plus tard, une maladie est funeste pour son entraînement. Le soleil ne réapparaît qu'à la fin de la saison. A Paris-Bruxelles il est vraiment fort. Il se trouve dans le groupe de tête avec trois autres coureurs, mais malheureusement le peloton les rattrape. A Viane, le dix-sept septembre, Koen remporte une victoire magnifique. A quatre kilomètres de l'arrivée il se défait de ses quatre compagnons d'échappée et il gagne la course avec une grande avance.
Son contrat est renouvelé pour une année.
Le vingt octobre, Koen épouse Katrien Ramaut.

En 2008, une des meilleures saisons, Koen défend de nouveau les couleurs de “Topsport Vlaanderen”. Au printemps, Koen obtient de beaux résultats : vingt-cinquième au Circuit Het Volk, septième dans la troisième étape des Trois Jours de Flandre Occidentale, et vingt-neuvième au Grand Prix E3. Au Tour des Flandres, il perd beaucoup de places à la suite d'une chute et il est forcé d'abandonner. A Paris-Roubaix, il a une crevaison juste au moment où la course explose. Il perd beaucoup de temps, mais il peut encore atteindre la septante-neuvième place. Au Championnat belge à Knokke, il roule une course méritoire et il remporte une belle vingtième place. Pendant les mois d'été, la direction de l'équipe réduit considérablement la sélection des courses, et Koen ne peut pas acquérir assez de rythme. Néamoins, Koen obtient une belle deuxième place au Prix de la ville de Grammont. Koen est bien content de cette saison.

Depuis le premier janvier 2009, Koen roule pour Landbouwkrediet.